Ma petite soupe chérie !

La soupe nous réchauffe l’hiver, mais c’est aussi un trésor nutritionnel.
L’équipe Miam vous dresse le tableau de notre petite soupe chérie.

Préparer sa soupe, un jeu d’enfants :

Nul besoin d’avoir un BAC +5 en cuisine pour savoir préparer une bonne soupe.

Mode d’emploi :

Velouté aux asperges
La base, ce sont des légumes.
Vous pouvez utiliser tous les légumes récoltés en hiver : carottes, poireaux, céleri, navets, courges, choux, …
Il suffit juste de les éplucher, surtout s’ils ne sont pas bio, de les laver et de les couper en morceaux.
Plus ils seront coupés petits et plus ils seront cuits rapidement.
2ème étape : après avoir installés vos légumes dans une casserole ou faitout, recouvrez-les d’eau salée.
Le sel permet d’éviter la perte des minéraux des légumes dans l’eau de cuisson car il créé une pellicule protectrice.
Vous pouvez aussi rajouter des féculents aux légumes : pommes de terre, lentilles ou pâtes, … en fonction de leur durée de cuisson. Si les pommes de terre peuvent être ajoutés dès le début, il faudra compter autours de 4 à 8 minutes avant la fin de la cuisson pour ajouter des lentilles corail ou des vermicelles.
Dernière étape : après avoir piqué avec la pointe d’un couteau pour vérifier leur cuisson (le couteau s’enfonce facilement, c’est cuit!), vous pouvez soit les laisser entier, soit les mixer.
Votre mixeur plongeur est votre meilleur allié pour rendre votre soupe homogène et bien lisse.

Il existe donc un choix illimité de soupe, en fonction des goûts de chacun.

Chacun sa soupe selon ses goûts :

Soupe courgette à la banane

Chaque légume vous apportera bien sûr des goûts et des couleurs différentes, alors n’hésitez pas à les varier pour varier les plaisirs.
Vous pouvez opter pour le service à l’assiette en laissant vos invités personnaliser leur soupe avec des épices, de la crème, diverses huiles végétales (sésame, lin, coco), du gruyère ou du parmesan râpé… et pourquoi pas quelques croûtons maisons.

Vous vous rappeler encore que vos parents vous répétez enfant « Mange ta soupe, ça fait grandir ! »

Pourquoi c’est bon la soupe ?

Grâce à la soupe, vous bénéficiez des vitamines hydrosolubles (les vitamines du groupe B et la vitamine C, en partie). En effet, en conservant le bouillon des légumes, vous gardez les vitamines qui partent dans l’eau de cuisson.
Attention, la vitamine C est l’une des vitamines les plus fragiles et sera détruite par la chaleur…
Les fibres des légumes sont aussi ramollies et permettront une meilleure digestibilités pour les intestins plus sensibles.
La soupe participe également à votre hydratation puisqu’elle contient en moyenne 90% d’eau (eau de cuisson et eau contenu dans les légumes). Un bol de soupe de 250 ml vous apportera donc autours de 200 ml, soit environ 7% des apports journaliers recommandés en eau.

Velouté de fanes de radis
L’un des avantages de la soupe, c’est aussi qu’elle est peu calorique et sera idéale pour un dîner plus léger si votre déjeuner a été plus festif. Si vous avez omis de mettre des féculents, offrez-vous une tranche de pain complet pour apporter quelques fibres supplémentaires.

Vous êtes convaincus des atouts de la soupe, voici quelques idées pour vous préparer votre petite soupe chérie.
A chaque pays ou région sa soupe :

De nombreuses régions ont leur spécialité de soupe, en voici quelques exemples célèbres :

Soupe au pistou
la bouillabaisse (soupe de poisson de roche, originaire de Marseille), la soupe à l’oignon appelée aussi « gratinée », la soupe au pistou (soupe de légumes en morceaux agrémentée de sauce pesto, originaire du sud), le Borchtch (bouillon de pot-au-feu, avec des légumes et des betteraves, originaire de Russie), le Minestrone (Soupe de légumes, enrichie de pâte ou de riz , originaire d’Italie), la Garbure (soupe de légumes au chou et confit d’oie, béarnaise ), le Gaspacho (soupe froide de légumes crus : concombre, tomate, oignon, ail, poivron, originaire d’Andalousie) ou le Waterzoï (potage de poulet et légumes, originaire de Belgique) .
Et les moins connues : le potage parisien au poireau et pomme de terre, le potage St Germain au pois cassé, le potage Dubarry au chou-fleur, la soupe Crécy aux carottes…

Choisissez donc celle qui émoustille vos papilles car nous avons tous une petite soupe chérie !

Article rédigé par Mathilde Gibeaux, diététicienne – nutritionniste, Présidente de l’association Miam.
www.mathildegibeaux.fr
www.miam-asso.fr

Instagram : Mathilde Gibeaux

Vous pourriez aimer...

Laissez votre commentaire