Faut-il sucrer les CAROTTES aux diabétiques ?

Nombreux sont les diabétiques qui se posent encore la question : « faut-il supprimer les légumes les plus sucrés de notre alimentation ? « 

Miam a mené l’enquête et va mettre fin à cette croyance une bonne fois pour toute !

Commençons par faire un petit rappel sur le diabète :

Le diabète se caractérise par une hyperglycémie chronique, c’est-à-dire un excès de sucre dans le sang et donc un taux de glucose (glycémie) trop élevé.

Il existe principalement deux types de diabète : le diabète de type 1 (insulinodépendant ) qui touche environ 6% des diabétiques et le diabète de type 2 (non insulino-dépendant) qui en touche 92 %. Les autres types de diabète concernent les 2 % restants.

Les diabétiques doivent donc contrôler leurs apports glucidiques au quotidien afin de maintenir leur glycémie aussi proche que possible de la normale et prévenir ainsi les complications du diabète. Connaître les différents glucides contenus dans les aliments et leurs équivalences est l’une des clés pour équilibrer son diabète.

Et le sucre alors ?

Les glucides apportés par les aliments et transformés en glucose apportent l’énergie au quotidien : ils représentent environ 50% de l’apport énergétique journalier des diabétiques.

Il faut distinguer :
– les glucides simples : saccharose (sucre blanc raffiné), fructose (fruits) et glucose.
– les glucides complexes, formés de plusieurs molécules de glucides simples : amidon (pain, riz, pâtes, pomme de terre).
Si les premiers sont assimilés plus rapidement lors de la digestion et entraînent une augmentation rapide de la glycémie, les glucides complexes sont plus lentement digérés car étant plus « complexes » à être absorbés et permettent de maintenir une glycémie plus longue, d’où une meilleur satiété.
Les glucides complexes sont donc à privilégier et devraient représenter 2/3 de vos apports glucidiques quotidiens.
berry-1851349_1920
Les bases diététiques sont posées, retournons à nos carottes !

Du sucre dans les légumes ?

Vous vous dites « comment ça du sucre dans les légumes ? ».
Et vous aurez raison d’être surpris puisque les fruits sont nettement plus sucrés que les légumes : en moyenne, les fruits contiennent 12% de glucides contre 5% pour les légumes.
Les carottes crues font bien sûr partie des légumes les plus sucrés, avec 6g de glucides au 100g dont 5,5g de glucides simples.
Comptez aussi sur l’artichaut, la betterave rouge, les cœurs de palmier, les fèves fraîches, la macédoine de légumes, les oignons, l’oseille, les petits pois, le potiron, le potimarron, la citrouille, le topinambour… pour leur apport en sucre.
C’est le topinambour, légume tubercule et équivalent féculent qui remporte la palme des légumes les plus sucrés avec 16g de glucides au 100g , dont 9,5g de glucides simples.

carrot-1565597_1920

Exit les légumes sucrés pour les diabétiques ?

Est-il préférable de supprimer les légumes les plus sucrés pour équilibrer sa glycémie ?
C’est la question que se pose encore de nombreux diabétiques.

Le problème essentiel est de réduire un repas à l’ingestion d’un seul aliment !
Une alimentation équilibrée et variée est l’un des clés pour équilibrer sa glycémie.
En effet, celle-ci n’est pas seulement modulée par l’absorption de glucides contenus dans les aliments, il faut aussi prendre en compte l’apport en fibres et les techniques de cuisson.

La présence de fibres solubles contribue à réduire la glycémie : plus un aliment en contient, plus sa digestion sera ralentie, et donc plus son Index Glycémique sera bas.
Les légumes contiennent en moyenne 3g de fibres et sont recommandés chaque jour à raison de 3 portions de 80 à 100g minimum.
Le panachage entre les féculents et les légumes est l’idéal pour une alimentation équilibrée : pensez donc à préparer autant de féculents que de légumes dans votre assiette.

La cuisson contribue au contraire à augmenter la glycémie : plus un aliment sera cuit, plus son index glycémique sera élevé.
Les pâtes « al dente » (cuisson rapide) sont ainsi digérées plus lentement que les pâtes trop cuites.

L‘index glycémique (IG) est un critère de classement des aliments selon l’élévation de la glycémie : plus l’IG est élevé, plus l’aliment sera hyperglycémiant. La charge glycémique complète l’IG puisqu’elle prend en compte la quantité de glucides dans une portion normale d’aliment.

Et si vous pensiez que le pain était préférable aux carottes, sachez que le pain blanc (baguette) à un IG plus élevé (75) que le saccharose (68), alors évitez de le consommer seul …

Vous vous sentez encore perdus avec tous ces conseils, alors retenez juste qu’il ne faut rien interdire à votre assiette sans prescription médicale !

Une seule solution : FAITES-VOUS CONFIANCE !

Une alimentation personnalisée :

Faites-vous confiance et plutôt que de vous faire une liste d’aliments interdits, mieux vaut tester votre glycémie 2h après votre repas pour vérifier comment réagit votre glycémie en fonction des aliments contenus dans votre assiette.

Alors, vous prendrez bien des carottes râpées dans votre menu du jour ?

Article écrit par Mathilde Gibeaux, diététicienne à Neuilly sur Marne (93) et présidente de l’association Miam
www.mathildegibeaux.fr

Enregistrer

Vous pourriez aimer...

7 Commentaires

  • Christopher

    28 mars 2017 - 09:38 Répondre

    Super article ! Clair et concis ! Cela devrait redonner confiance aux personnes concernées car OUI il ne faut rien interdire !

  • devers michel

    31 mars 2017 - 00:23 Répondre

    sauf que pas besoin de prendre des feculents qui envoi la glycemie au plafond des legumes a indice bas voire tres bas suffit largement pour un repas equilibré pour un diabetique parce que il faut pas oublier que tout se transforme en sucre au final donc pas besoin d’en rajouter ave je ne sait quoi d’autre que ce soit des feculents ou autre et pour le pai preferer le pain au levain qui va diffuser moins vite que le pain blanc et la encore meme chose en tres petite quantité le but est pas le goinfrage

    • Miam

      11 avril 2017 - 11:37 Répondre

      Bonjour Michel,

      les féculents font partie de l’équilibre alimentaire et sont essentiels aux diabétiques !
      Ils sont composés en majorité de glucides complexes : nous recommandons de les choisir complets ou semi-complet pour mieux répartir la glycémie.

Laissez votre commentaire