Le chou

Qui a dit que le chou ce n’était pas bon ? Certaines personnes l’évitent car elles disent « ne pas le supporter » (ballonnements, gaz). Cependant, les choux ont de nombreuses qualités nutritionnelles. Parlons donc du chou pommé aussi appelé chou cabus ou chou blanc et chou rouge. Leurs feuilles lisses s’imbriquent les unes dans les autres, formant ainsi une pomme plus ou moins serrée.

Histoire :

On connait le chou depuis l’Antiquité, sa culture date depuis au moins 4 000 ans. C’est l’un des légumes les plus anciens du potager avec la fève. Le chou maritime (brassica oleracea ) est l’ancêtre des choux actuels et il est encore présent sur les côtes de la Manche à l’état sauvage.

Atouts MIAM :

Les crucifères, dont les choux, contiennent des glucosinolates. Ces derniers libèrent des composés qui ont une action contre le développement de certains cancers (colon, vessie, rectum, sein, poumon, estomac et prostate). Pour profiter de ces effets bénéfiques, il faut :
– Les consommer crus ou légèrement cuits,
– Ne pas les cuire dans de l’eau,
– Bien mastiquer.
Sa consommation permet de lutter contre l’indigestion grâce à ses flavonoïdes. Comme ses cousins crucifères, il est riche en substances soufrés qui lui vaut des vertus antimicrobiennes.

Atouts nutritionnels :

D’apport énergétique faible (28 kcal/ 100g), le chou blanc est riche en eau et en vitamines C, source de calcium et de vitamine B9. Il est pauvre en sodium avec 6mg pour 100 g, soit 12 g de sel.

Valeurs nutritionnelles pour 100g :

29 kcal ; Glucides 4,3 g ; fibres 2 g ; calcium 51 mg ; vit C 46 mg ;
Groupe B : B9 ou folates 77 µg

Intérêts organoleptiques :

Coupé en fines lamelles puis fermenté, il nous donne la fameuse choucroute, excellente pour la santé si elle n n’est pas cuite dans la graisse animale.
La fermentation prédigère les fibres et rend donc le chou plus digeste.
Le chou est simple, rapide à cuisiner :
– cru en lamelles accompagné de pomme, noix, raisins secs, etc.
– ou cuit braisé, au four, en ragoût.
Une cuisson prolongée libèrera des composés soufrés malodorants. Ainsi, cuisez le dans un grand volume d’eau bouillante et égouttez le dès la fin de cuisson.

Bien-être MIAM :

Quelques conseils de préparation pour les intestins sensibles :
– Faire blanchir les feuilles de chou à l’eau bouillante au moins 10 minutes
– Passer le sous l’eau fraiche
– Continuer la cuisson selon la recette choisie
– 10 min dans l’eau bouillante, pour le blanchir
– 10 min à la vapeur pour une préparation en papillote.
– 45 min environ pour une cuisson à l’eau.
– 20 min à l’autocuiseur pour qu’il reste fondant.
– ½ heure au four.
– 10 min à la poêle ou au wok, pour le faire revenir et sauter.
Quelques graines de cumin ou d’anis vert dans l’eau de cuisson, faciliteront sa digestion.

Bien le choisir :

Préférer les choux lourds et denses avec des feuilles craquantes et bien serrées.

Sa pleine saison ou Période de consommation :

octobre à avril

Prix MIAM :

environ 2€/ pièce pour 1,5 à 2 kg.

Conservation :

entier dans le bac à légumes du réfrigérateur au moins 1 semaine

 Conclusion :

Le chou a plein de vertus du fait de ses antioxydants, vitamines et minéraux. Il est aussi peu calorique, ce qui en fait un allié de votre silhouette !

Vous pourriez aimer...

Laissez votre commentaire