Les épinards

On y croit dur comme fer !

Histoire :

Originaires de Perse, les épinards ne mettront les pieds en France qu’au Moyen-âge.
A cette époque, ils sont associés à la privation et on leur prête alors le nom lourd de sens : « herbe du carême ».
A ce jour, nous ne leur connaissons plus cette appellation.
Un plat dans lequel des épinards sont proposés en accompagnement de l’aliment principal est désigné sous le qualificatif « Florentine ». On doit cette domination à Catherine de Médicis, née à Florence en Italie, reine de France au seizième siècle, qui selon la légende raffolait de ce légume.

Atouts MIAM :

Composition nutritionnelle (pour 100 g d’épinards cuits) selon les valeurs du ciqual 2016
Eau : 93%
Protéines : 3,2 g
Glucides : 0,5 g
Fibres alimentaires : 2,7g
Calcium : 141 mg
Fer : 2 mg
Magnésium : 53 mg
Potassium : 390 mg
Beta carotène (précurseur de vitamine A) : 1 610 µg
Vitamine E : 2,4 mg
Vitamine B9 : 125 µg

Ils sont très riches en eau et en fibres ce qui en fait des alliés de taille dans la régulation de votre fonctionnement intestinal.
Ce légume est également l’un des aliments les plus riches en antioxydants (vitamine A sous forme de bêta-carotène ou encore vitamine E) ; il aide donc votre organisme à lutter contre les radicaux libres en excès et donc son vieillissement prématuré. Consommés crus, ils sont riches en vitamine C qui est également antioydante.

Les épinards sont également une excellente source de vitamine B9. Ils s’avèrent donc très utiles au fonctionnement de vos systèmes nerveux et immunitaires et pourront être consommés régulièrement avant une grossesse pour limiter les carences responsables d’avortements spontanés et de malformations congénitales.

Longtemps considérés comme une bonne source de fer, on sait aujourd’hui que celui issu des épinards est très mal absorbé par l’organisme à cause de la présence associée d’acide oxalique, qui empêche sa bonne assimilation ainsi d’ailleurs que celle du calcium.

Attention, de par leur richesse en vitamine K et oxalates, les épinards sont à consommer en quantité contrôlée chez les personnes sous traitement anticoagulant, souffrants de crise de « goutte » ou à risque de calculs urinaires.

Bien le choisir :

Privilégiez les feuilles fermes, d’un vert intense et humide avec un pédoncule court ce qui s’avèrera être un gage de fraîcheur.

Variétés :

Il existe de nombreuses variétés d’épinards. A ce jour, les variétés robustes hivernales telles que le Géant d’hiver ou le Monstrueux de Viroflay laissent place sur les étals au printemps aux variétés Symphony ou Polka.

Sa pleine saison :

La période de végétation étant seulement de 4 à 7 semaines avec des semis réalisés tout au long de l’année, il est aisé de trouver des épinards à n’importe quelle période. Néanmoins leur pleine saison s’étale de septembre à juin.

Prix :

2€ le kilo en moyenne.

Dégustation :

Avant de les cuisiner, équeutez-les, enlevez les côtes (nervures centrales) et lavez-les. Si vous souhaitez les consommer crus, rincez-les rapidement sous un filet d’eau. Les faire tremper leur ferait perdre leur croquant.

Cuits à la vapeur ou à l’étuvée, ils se marient bien avec le poisson, la volaille ou des œufs.

Les jeunes pousses peuvent également se consommer crues en salade.

Conservation :

Les épinards doivent être conservés au frais.
Consommez-les rapidement : idéalement pas plus de deux jours au réfrigérateur afin de profiter au maximum de leurs vertus nutritionnelles.
Une fois cuits, il est également conseillé de les consommer rapidement. De plus, il est déconseillé de les réchauffer plusieurs fois car les nitrates qu’ils contiennent peuvent alors se transformer en nitrites puis en nitrosamines, composés cancérigènes.

Vous pourriez aimer...

Laissez votre commentaire